Colopathie fonctionnelle et sophrologie

Le syndrome de l’intestin irritable n’est pas une maladie psychosomatique, même si le stress à un impact sur les symptômes de cette maladie.

On a souvent pensé que le syndrome de l'intestin irritable était une maladie psychosomatique.

Il est vrai que certains patients "commencent" leur maladie au cours d'un épisode de stress important et que ceux qui ont un syndrome de l'intestin irritable ont un terrain anxio-dépressif plus développé en général.



Il existe de multiples causes du syndrome de l’intestin irritable qui sont organiques et non psychosomatiques.

On a en effet retrouvé des anomalies de la motricité intestinale, des anomalies de la perméabilité qui est augmentée chez certains patients. On peut retrouver une micro-inflammation, des anomalies des sels biliaires du microbiote fécal ou encore de la sensibilité intestinale.

On peut aussi retrouver des anomalies et des activations cérébrales lorsqu'on stimule l'intestin.

Le stress peut entraîner chacune de ces anomalies et peut aussi bien provoquer des anomalies du microbiote, donc de la flore fécale et peut déclencher une hypersensibilité intestinale par exemple.

Ce qu'il faut comprendre c'est que cet intestin que l’on appelle souvent le 2e cerveau du fait de sa richesse en neurones est très connecter au premier cerveau et qu'il existe des interactions très forte dans un sens, c'est-à-dire du cerveau vers l'intestin et à l'inverse de l'intestin vers le cerveau.Ce qui explique qu'un stress peut entraîner des signes digestifs parfois sévères et qu’à l'inverse les troubles digestifs peuvent entraîner des modifications de l'état psychique qui peuvent être importantes.

La sophrologie peut calmer les douleurs liées au syndrome du côlon irritable. Les personnes souffrant du syndrome de l'intestin irritable peuvent ainsi mieux contrôler leurs maux de ventre.

Une technique de relaxation facile à s'approprier.


36 vues0 commentaire

© 2023 par Sérénité. Créé avec Wix.com