La protonthérapie c'est quoi?

La protonthérapie est une forme de radiothérapie qui irradie de manière très ciblée les tumeurs. Elle préserve ainsi encore mieux les tissus sains que ne le permettent les autres techniques de radiothérapie.

La radiothérapie constitue depuis plus d’un siècle, un traitement essentiel du cancer : l’envoi d’un rayonnement ciblé sur la tumeur entraîne la destruction des cellules touchées, tout en préservant les tissus sains avoisinants. La radiothérapie conventionnelle utilise des faisceaux de photons (Rayons X). La protonthérapie utilise des faisceaux de protons. La différence entre la protonthérapie et la radiothérapie conventionnelle repose sur le mode de dépôt de l’énergie du faisceau utilisé. Le dépôt d’énergie du faisceau de protons permet de traiter la tumeur sans irradier au-delà de cette zone.


schémas de deux têtes traitées l'une par radiothérapie par protons et l'autre par rayons X
Radiothérapie par protons

Quel intérêt?

Lors d’un traitement par radiothérapie, les tissus sains au voisinage de la tumeur (organes critiques) reçoivent obligatoirement une certaine dose potentiellement génératrice d’effets secondaires.Les qualités physiques des protons leur permettent de délivrer leur dose au niveau de la tumeur sans irradier au-delà de cette dernière.

La protonthérapie permet donc de réduire très fortement la dose de rayonnements aux tissus sains.Ceci aboutit à une diminution des toxicités par rapport aux particules utilisées en radiothérapie conventionnelle.

La protonthérapie est utilisée pour le traitement du cancer chez les patients auprès desquels la précision de l’irradiation est encore plus critique que pour la radiothérapie conventionnelle. C’est la cas chez les enfants atteints de cancer, ou les adultes souffrant d’un cancer situé près d’organes critiques, sensibles aux radiations. La protonthérapie est également indiquée quand les méthodes classiques deviennent trop toxiques et / ou peu efficaces.

Elle n’est cependant pas adaptée dans tous les cas.



Pour quelles pathologies ?

Pour les adultes, la protonthérapie est actuellement indiquée dans des tumeurs où les contraintes balistiques et radiobiologiques sont fortes. Quelques indications sont actuellement consensuelles et validées par les autorités de santé françaises. Il s’agit des chondrosarcomes et chordomes de la base du crâne et du rachis, des sarcomes paraspinaux et des mélanomes oculaires.

Certaines tumeurs dites « radiorésistantes » de la base du crâne et certains méningiomes sont également reconnus comme indications de la protonthérapie.

L’intérêt de la protonthérapie pour le traitement des tumeurs solides de l’enfant réside essentiellement dans la préservation des tissus sains. En limitant les effets secondaires à court et long termes, cette propriété de la protonthérapie réduit significativement la probabilité d’impact sur le développement et la croissance du patient.

Les tumeurs survenant chez des enfants, adolescents ou jeunes adultes, pour lesquelles il est important de limiter la dispersion de faibles doses de rayonnement et la dose totale de rayonnement, sont donc une indication phare.

Chez ces patients, l’intérêt peut également résider dans la préservation des fonctions neurocognitives, endocrines, cardiaques et toute autre toxicité à long terme. Grâce à ses qualités balistiques, la protonthérapie expose les enfants à une dose de voisinage et à distance de la tumeur nettement plus faible que la radiothérapie classique par radiothérapie par rayons X.

Les tumeurs dites « radiorésistantes » sont également des indications de la protonthérapie car elles nécessitent l’utilisation de doses de rayonnement élevées pour assurer le contrôle tumoral, surtout si elles sont à proximité d’organes dont la tolérance est limitante ; par exemple : les nerfs optiques, le chiasma optique, la moelle épinière, le bulbe ou le tronc cérébral. Certaines tumeurs des sinus de la face sont notamment considérées dans ce cadre en raison de la possibilité de réaliser une escalade de dose relative.



Conclusion

La protonthérapie est une technique innovante permettant de limiter la toxicité et d’améliorer l’efficacité de certains traitements de radiothérapie par photons. Il est toutefois nécessaire d’évaluer les nouvelles indications de la protonthérapie du fait de son coût et des progrès réguliers des traitements par radiothérapie classique. La participation à des essais de recherche clinique est proposée aux patients pour lesquels les niveaux de preuve des indications sont à renforcer.

Le taux de réussite est identique à celui d’une radiothérapie classique, mais grâce aux protons qui s’arrêtent à la tumeur et au scanner qui permet de diriger la machine, les patients ne souffrent pas d’effets secondaires parfois très invalidants.


9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout