top of page

Le Burnout et le Bore-out : Dépasser les Extrêmes de l'Expérience Professionnelle

Dans le tumulte effréné de la vie professionnelle moderne, le burnout et le bore-out émergent comme des phénomènes inévitables, chacun avec ses propres conséquences dévastatrices. Ces deux extrêmes de l'expérience professionnelle, bien que diamétralement opposés, partagent un point commun : ils peuvent être coûteux pour les entreprises, tant en termes de productivité que de bien-être des employés.

Regard bleu de femme dans le vide (fatigue)
Regard

Le burn-out.

Le burnout, ce sentiment d'épuisement professionnel extrême, peut entraîner une diminution

de la productivité, des taux élevés d'absentéisme et une augmentation des congés de maladie. Les employés brûlés peuvent également être plus susceptibles de commettre des erreurs coûteuses ou de prendre des décisions imprudentes, mettant ainsi en péril la réputation et la rentabilité de l'entreprise.


Le bore-out.

D'un autre côté, le bore-out, caractérisé par l'ennui et le désintérêt au travail, peut également avoir un impact financier considérable. Les employés qui se sentent sous-utilisés ou déconnectés de leur travail sont moins susceptibles d'être motivés ou engagés, ce qui peut entraîner une baisse de la qualité du travail et une augmentation du roulement du personnel. De plus, le bore-out peut contribuer à un climat de travail toxique où la démoralisation et la désillusion règnent en maître.


Un défi pour les entreprises.

Dans le contexte français, les coûts de l'absentéisme lié à la santé mentale des salariés sont une préoccupation croissante pour les entreprises et l'économie dans son ensemble. Selon différentes études et rapports, l'absentéisme dû aux problèmes de santé mentale représente un fardeau financier considérable.

D'après une étude réalisée par le cabinet de conseil SIA Partners, les coûts de l'absentéisme dû à la santé mentale en France ont été estimés à environ 17 milliards d'euros par an. Ces coûts comprennent non seulement les salaires perdus pour les jours d'absence, mais aussi les dépenses liées au remplacement des employés absents, à la diminution de la productivité et à la gestion des conséquences indirectes telles que le roulement du personnel et la perte d'expertise.

Une autre étude récente menée par le cabinet Technologia en collaboration avec Malakoff Humanis, entre 2014 et 2022, démontre que le nombre de jours d'absence pour des raisons telles que la dépression, l'anxiété et d'autres troubles psychologiques a continué d'augmenter. Cette période a été marquée par une augmentation de près de 15% du nombre de jours d'absence pour des problèmes de santé mentale.


Quelles solutions?

Face à ces défis, de nombreuses entreprises commencent à prendre des mesures pour prévenir et atténuer les effets du burnout et du bore-out. Des initiatives telles que la promotion d'une culture du bien-être, la mise en place de politiques de gestion du temps et du stress, et l'offre de programmes de soutien aux employés sont devenues des priorités pour de nombreuses organisations soucieuses de protéger la santé et le bien-être de leur personnel.

Parmi ces solutions émergentes, la sophrologie se distingue comme une approche prometteuse pour aider à gérer le stress, à cultiver la résilience émotionnelle et à favoriser le bien-être mental. En intégrant des techniques de relaxation, de respiration et de visualisation, la sophrologie offre aux employés des outils pratiques pour faire face aux défis de la vie professionnelle moderne de manière saine et équilibrée.


En résumé:

En investissant dans le bien-être de leurs employés et en intégrant des solutions novatrices telles que la sophrologie, les entreprises peuvent non seulement réduire les coûts associés au burnout et au bore-out, mais aussi créer des environnements de travail plus sains, plus productifs et plus épanouissants pour tous. Alors que nous continuons à naviguer dans les eaux agitées de la vie professionnelle moderne, il est temps de reconnaître que le bien-être des employés n'est pas seulement une option, mais une nécessité pour la prospérité à long terme des entreprises et de la société dans son ensemble.

Comentarios


bottom of page