Choisit-on son orientation sexuelle?

L’orientation sexuelle est définie comme une attirance physique, sexuelle envers des personnes d’un ou plusieurs sexes ou genres. L’homosexualité, la bisexualité, la pansexualité, l’hétérosexualité, l’asexualité sont des exemples d’orientations sexuelles. L’orientation sexuelle « réfère aussi au sentiment d’identité personnelle et sociale basé sur ces attirances, les comportements pour les exprimer, et possiblement l’appartenance à une communauté de personnes qui les partagent.

Quand l’identité de genre correspond au sexe qui a été assigné à la naissance, on parle d’homme ou de femme “cisgenre”. Un terme de plus en plus souvent utilisé, notamment par opposition au mot “transgenre”. Si une identité de genre diffère du sexe qui a été assigné à la naissance, on parle de “transidentité”. Certaines personnes se définissent comme « homme trans » ou « femme trans », par exemple. Si des caractéristiques biologiques, et notamment les organes génitaux, ne permettent pas une définition claire d’un sexe, on ne parle de « personne intersexe ». C’est une situation plus courante que ce l’on imagine, et qui est parfois confondue avec l’hermaphrodisme (qui désigne le fait d’avoir à la fois des organes sexuels fonctionnels féminins et masculins). Enfin, il est possible que vous ne vous reconnaissiez pas dans les genres masculins et féminins, que vous vous identifiez au genre masculin à certains moments et au genre féminin à d’autres, parfois aux deux en même temps, ou que vous vous identifiez à un genre tout à fait différent. On parle alors de genre “non-binaire” ou de “fluidité de genre” (genderfluid). Votre orientation sexuelle ne dépend pas de votre genre !

L'homosexualité n'est pas un choix, pas plus que nos préférences alimentaires, musicales, sportives. Ce n'est pas quelque chose qu'on peut décider. Comme on ne peut pas décider de tomber amoureux de quelqu'un, on ne décide pas du plaisir physique que l'on va ressentir au contact de telle ou telle personne, c'est quelque chose qui nous dépasse.

Le plus important finalement est d’être en accord avec soi-même et de vivre pleinement sa vie en fonction de ce que l’on ressent au fond de soi ; de ne pas se mentir et mentir aux autres.

S’accepter tel que l’on est n’est pas toujours facile, et certaines personnes vivront malheureusement toute leur vie par « procuration » pour être dans « la norme ».


Mais entendons-nous bien, tout cela n’a rien de dramatique en soi et il est bon de relativiser les choses.

Il n’est question ici ni d’infirmité ou de maladie.Il est juste question d’amour. D’amour de soi et de ceux qui nous entourent.


Posts récents

Voir tout