C'est quoi le bore-out?

Qu’est-ce que le bore-out ?

Le bore-out : un ennui sans nom

Le bore-out se situe à l’opposé du burn-out. Lorsqu’un employeur engage un salarié, il doit lui confier des missions. Le bore-out se déclare en cas de sous-charge de travail. Il s’agit d’un épuisement professionnel par ennui. N’ayant ni défi à relever ni objectifs à atteindre, le salarié se désintéresse de son emploi, il se frustre et se renferme.

Paradoxalement, être payé à ne rien faire, qui n’en rêve pas ? Et pourtant, ce n’est pas une solution, une sous-activité ou des tâches inintéressantes conduisent inexorablement à une détresse psychologique de plus en plus insoutenable.

Selon une étude sur l’ennui au travail, réalisée en 2005 par AOL, 33,2% des personnes déclarent que la principale raison de la perte de temps au travail est un manque de tâches à accomplir. Sur 10 000 employés interrogés, la moyenne de temps passé à faire autre chose que son travail est de 2h09 par jour.

Selon les chercheurs, cette pathologie pourrait conduire à une dépression, des crises d'épilepsie ou encore pire, au suicide.


gif

Quelles sont les causes du bore-out ?

Les causes du bore-out peuvent être multiples :

• la sur-qualification : vous êtes trop diplômé et les tâches que vous effectuez ne sont pas en adéquation avec vos compétences, le niveau de vos études ou votre savoir-faire ;

• la mise au placard : votre employeur vous confie de moins en moins de travail ;

• les tâches répétitives : votre travail consiste toujours en la même chose et la routine s'est installée. La monotonie du travail est une des raisons majeures du bore-out, avec le fait de ne pas faire de choses plaisantes au travail ;

• le manque de challenge ou de défis à relever : vous n'êtes pas assez stimulé ;

• l'absence d'évolution professionnelle.

« Quand un employé n'arrive pas à donner un sens à son action quotidienne, il s'en porte très mal. » « Les symptômes varient selon le contexte et selon l'individu, mais ils peuvent se traduire par une alchimie négative, explosive et destructrice.»



Comment lutter contre le bore-out ?

Pour que votre ennui au travail ne devienne pas une situation permanente, plusieurs solutions sont à votre portée.


Ouvrez le dialogue:

Vous pouvez parler de votre état d'épuisement et de votre sentiment d'ennui à vos collègues de bureau. Après tout, ils travaillent dans la même entreprise que vous et pourront être plus à même de comprendre votre situation. Pour éviter de trop vous ennuyer au cours de la journée, vous pouvez même proposer de les aider dans leurs tâches quotidiennes.

Vous pouvez également parler de votre manque d'activité et de considération directement à votre employeur ou à votre chef d'équipe. Si votre responsable n'est pas au courant de votre ennui, il ne pourra pas réagir. Vous pouvez donc voir avec lui si une réorganisation de votre travail peut être faite ou si d'autres tâches peuvent vous être confiées.


Lancez-vous dans une autre activité:

Voyez votre temps libre comme une chance. C'est l'occasion pour vous de développer des compétences liées à votre travail ou à votre secteur d'activité. N'hésitez donc pas à vous auto-former. De nombreuses formations tels que les MOOCs et les Webinars sont disponibles gratuitement sur internet. Si vous travaillez dans la fonction publique, vous pouvez envisager de passer un concours par exemple.


Autre moyen de ne plus s'ennuyer : l'auto-entreprenariat:

En effet, pourquoi ne pas démarrer une activité annexe ? Ce sera non seulement l'occasion de pratiquer une autre activité professionnelle mais aussi de développer d'autres connaissances.


Avez-vous pensé à adhérer à une association ?

Le fait d'avoir une activité non lucrative en dehors du bureau remplira vos journées. Vous pouvez opter pour une association qui mettra à profit vos compétences professionnelles : événementiel, création de sites internet, gestion de la comptabilité, etc. Une association caritative pour laquelle vous portez un intérêt sera l'occasion de sortir du monde du travail et de vous sentir utile.

Faites une pause:

Allez chez votre médecin du travail ou votre médecin traitant et parlez-lui de votre souffrance. Votre santé passe avant tout et s'il le juge nécessaire, il n'hésitera pas à vous arrêter pour un temps. Profitez de cette pause pour décompresser et pour évacuer votre stress. Profitez de chaque journée de repos pour prendre soin de vous.


Changez de job:

Si votre état d'épuisement est trop important et que la seule solution possible pour vous est de quitter votre emploi, faites-le. Vous pouvez commencer par vous renseigner en interne, au sein même de votre entreprise si d'autres postes sont ouverts. Pour cela, rapprochez-vous directement de votre employeur.

Envisagez aussi de trouver un autre travail, dans le même domaine ou pas. En changeant d'entreprise, vous changez d'environnement. Une évolution dans votre vie qui vous apportera un nouveau souffle et signera le début d'un nouveau départ.


L'intérim comme solution ?

Et si le travail temporaire était une solution ? Contrairement aux clichés dont il est victime, l'emploi en intérim apporte de nombreux avantages.

Premièrement, vous ne risquez pas de vous ennuyer ! Les missions proposées en intérim sont nombreuses et concernent de nombreux domaines. Qu'importe votre niveau d'étude ou votre formation, vous trouverez toujours une mission adaptée à votre profil. La logistique et le BTP ne sont en effet plus les seuls secteurs à avoir recours à des agences d'intérim. Désormais, vous trouverez des offres d'emploi dans le domaine de la comptabilité, de la vente ou encore du médical. Vous pourrez donc retrouver un travail en restant dans votre secteur ou en profiter pour effectuer une reconversion professionnelle.

En intérim, votre salaire sera plus important. Pour compenser l'instabilité de votre emploi, votre agence d'intérim vous versera à chaque fin de mission une indemnité de fin de mission ainsi qu'une indemnité de congés payés. Le montant de ces deux indemnités est égal à 10% de votre rémunération brute. Par ailleurs, vous aurez droit à d'autres avantages sociaux, de santé...



Et la sophrologie là-dedans ?

Tout comme le burn out, le bore out peut avoir de lourdes conséquences sur votre vie. Un ennui profond dans son travail ou une mise au placard ne sont pas évidents. Pour vous sortir de cette situation, des moyens existent. N'hésitez pas à communiquer votre mal-être à une personne de confiance, un professionnel de santé comme votre médecin , un psychologue ou un sophrologue.

La sophrologie va aider à évacuer le stress causé par cette situation et apporter du calme en vous. Elle va vous permettre de rebooster votre énergie en vous en apprenant à avoir à nouveau confiance en vous . Elle l'aidera à déculpabiliser et ne pas se sentir incapable en se faisant aider.


524 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout